fbpx
PowerOfMoss recycle et réduit son impact environnemental

PowerOfMoss recycle et réduit son impact environnemental

Chaque geste compte

Petit à petit, nous pouvons changer nos habitudes et protéger notre planète. Choisir une éponge lavable, se déplacer à vélo, favoriser les tasses aux gobelets jetables, … des gestes quotidiens qui font du bien ! En entreprises, les changements sont également possibles.

Chez PowerOfMoss, nous avons comme objectif de réduire au maximum notre impact sur l’environnement. Nos produits à base de mousse sont éco-conçus pour répondre aux enjeux climatiques et être au plus proches de nos valeurs.
Nous avons à cœur de faire travailler des artisans locaux, d’utiliser des produits de qualité, d’apporter à nos acheteurs du bien-être et de l’oxygène dans leur quotidien.

 C’est pourquoi nous avons décidé d’aller encore plus loin en travaillant avec l’entreprise D.Multiple afin de concevoir des produits avec des matériaux recyclés.

Entreprise de l’IAE (Insertion par l’activité Économique) présente dans le Nord, D.Multiple accompagne, forme, et valorise des femmes et des hommes par le travail, dans une dynamique de retour à l’emploi.

Cadre PowerOfMoss

Hier, nos cadres étaient composés de deux matériaux neufs (le dibond* et l’isorel*), aujourd’hui nous utilisons, entre autres, des tables de ping-pong Artengo obsolètes pour remplacer le dibond.

En insérant le recyclage dans nos produits nous diminuons l’impact de production, mais également nos déchets. Une stratégie que nous souhaitons étendre au maximum sur l’ensemble de nos produits dans les mois à venir.

Quel impact sur l’achat de nos cadres en mousse ?

Aucun ! Enfin si, vous aurez des produits encore plus écoresponsables. Mais vous ne verrez pas la différence sur le produit et cela n’augmentera pas le prix. C’est donc une super nouvelle 😉

 

Les cadres en mousse ont un bel avenir devant eux.

Nos équipes travaillent chaque jour sur l’évolution de nos produits, nous cherchons en permanence de nouvelles solutions pour pousser nos produits encore plus loin. Restez connectés, nous avons de bonnes nouvelles à vous annoncer prochainement 🙂

Définitions :

Dibond* est un panneau en composite aluminium. Ce matériau se compose de deux couches extérieures en aluminium et d’une couche centrale en polyéthylène. Il est utilisé pour soutenir la mousse PowerOfMoss, il a l’avantage d’être résistant à l’eau, à l’air et à la température.

Isorel* est un panneau rigide composé de fibres de bois et présent à l’arrière de nos cadres.

Loi Énergie et Climat : végétalisation obligatoire ?

Loi Énergie et Climat : végétalisation obligatoire ?

La loi Énergie et Climat

 En 2019, une nouvelle loi à été votée : “la loi Énergie et Climat”. Celle-là, on l’adore ! Elle s’inscrit dans la continuité de la loi pour la reconquête de la Biodiversité, de la Nature et des Paysages de 2016. Son but est la sortie progressive des énergies fossiles avec en ligne de mire : la neutralité carbone en 2050. Ce qui répond à l’urgence climatique et à l’Accord de Paris.

C’est quoi cette loi ?

À partir de décembre 2019, toutes les nouvelles installations commerciales ou les nouveaux entrepôts de plus de 1000 m² au sol, doivent installer des panneaux solaires photovoltaïques ou de la végétalisation sur 30 % de la surface.

3 dimensions rentrent en compte dans cette loi :

  1. La baisse de la consommation d’énergie fossile. Les panneaux photovoltaïques produisent de l’énergie renouvelable tandis que les toitures végétalisées limitent la consommation d’énergie l’hiver et surtout l’été ! 
  2. La gestion des eaux pluviales : Une toiture végétalisée permet un meilleur drainage des eaux afin de préserver les sols aux alentours et/ou limiter les engorgements en ville.
  3. La reconquête de la biodiversité en replaçant les plantes dans nos environnements urbains.
michael-wilson-Wp7wotWlbBk-unsplash
Quelle-est-la-duree-de-vie-dun-toit-Derbigum-France

Pour qui ?

Cette loi concerne l’ensemble des créations ou extensions des constructions suivantes : 

  • Les ensembles commerciaux,
  • Les magasins de commerce de détail,
  • Les drives,
  • Les locaux à usage industriel ou artisanal,
  • Les entrepôts,
  • Les hangars non ouverts au public faisant l’objet d’une exploitation commerciale
  • Les nouveaux parcs de stationnement couverts accessibles au public.

Quelques exceptions

Certaines exceptions peuvent cependant être accordées.

En effet, ajouter une toiture végétalisée ou des panneaux photovoltaïque n’est malheureusement pas réalisable pour tout le monde. 

Deux exceptions rentrent alors en jeu :

  • Quand les dispositifs vont aggraver un risque, quand les l’installation présentent des difficultés techniques insurmontables, quand l’installation est dans un secteur patrimonial ou que économiquement ce n’est pas possible.
  • Une deuxième exception concerne les installations classées pour la protection de l’environnement : un arrêté ministériel doit définir les cas dans lesquels cette obligation sera écartée ou soumise à des conditions de mise en œuvre spécifiques, dès lors que les obligations sont incompatibles avec les caractéristiques de l’installation. 
Plaque-Site-patrimonial-remarquable_BasseDef
Des nouvelles solutions, des nouveaux acteurs émergent afin de vous accompagner dans l’application de cette loi. Ces solutions peuvent être parfaitement complémentaires. Les toitures végétalisées limitent la consommation d’énergie pour que celle produite par les panneaux solaires suffise à la consommation totale du bâtiment.
La mousse : reine des toitures végétalisées

La mousse : reine des toitures végétalisées

La mousse est considérée comme l’un des poumons de notre planète. Il s’agit d’une plante chlorophyllienne qui à une activité photosynthétique toute l’année. Une fois arrivée à sa taille adulte, elle se régénère. Elle meurt par le bas de la tige mais continue à grandir par le haut. Elle crée alors de l’énergie tous les jours de chaque saison. Installer une toiture végétalisée en mousse est une bonne solution lorsque l’on veut végétaliser son toit. Elle a une composition et un fonctionnement bien différents des plantes supérieures, ce qui lui confère de beaux atouts pour s’installer sur vos toitures ! 😉

Légère comme une plume 

L’une de ses particularités est qu’elle ne possède pas  de racines. Elle ne nécessite donc pas de substrat (terre, terreau) et est donc très légère. Dans la majorité des cas, il n’y a pas besoin de consolider les fondations avant son installation. Les toits végétalisés utilisant des plantes traditionnelles avec racines, quant à eux, sont réalisés la plupart du temps avec des substrats qui alourdissent considérablement le poids de la toiture. Le substrat est composé de différents matériaux adaptés aux plantes ayant une épaisseur allant de 10 à 80 cm. On retrouve des matériaux tels que de l’argile, du terreau, de l’écorce, etc. Par exemple, le sédum et son substrat pèsent entre 40 et 80 kg/m2.

La mousse a donc un rapport surface/masse bien plus intéressant. En effet, la mousse végétale pèse seulement 16 kg/m2 au maximum. Étant très légère, le toit végétal en mousse peut être installé sur de nombreuses surfaces planes et jusqu’à 45° de pente.

Toit végétalisé en mousse powerofmoss
Toiture végétalisée PowerOfMoss

Rassurante

Le maintien de l’étanchéité d’un toit végétal peut angoisser lorsque l’on hésite à franchir le cap. En effet, pour certains toits végétalisés, il faut ajouter une couche d’étanchéité anti-racines qui rajoutera des frais.
Mais la mousse, elle, ne possède pas de racines, le toit ne va donc pas perdre son herméticité sur la durée. Aucun risque que des racines pointent le bout de leur nez et forcent votre toiture à céder.

schéma d'un toit végétalisé
toiture végétalisée en mousse powerofmoss

Un entretien minime

Les toitures végétalisées classiques nécessitent de l’entretien. Avec le réchauffement climatique, il est de plus en plus difficile de maintenir des plantes en bonne santé toute l’année.

Pour les personnes ayant peu de temps à accorder à cette tâche, une toiture en mousse est une bonne initiative. En effet, la mousse ne nécessite aucun entretien puisqu’elle s’auto-suffit et arrive à résister même à de longues périodes de sécheresse comme l’affirme Julie Steffen, chercheuse à l’HEPIA. 

Aujourd’hui la mousse apparait être une végétation adaptée pour végétaliser rapidement des toitures en ville. Comme nous l’avons vu dans le dernier article, le toit végétal à de nombreux avantages que l’on retrouve également dans une toiture végétalisée à base de mousse. Que se soit les bénéfices écologiques ou économiques, le toit végétal en mousse recense les mêmes bienfaits.
Toit végétalisé: les avantages de passer au vert !

Toit végétalisé: les avantages de passer au vert !

Plus de 3,9 milliards de personnes habitent en ville et selon l’OMS, 92% de la population mondiale respire un air trop pollué. Alors comment replacer la nature au cœur de nos villes et obtenir une meilleure qualité de l’air pour plus de la moitié de la planète ? Les toitures végétalisées semblent être une solution à cette pollution urbaine. En effet, entre avantages écologiques et économiques, le toit végétalisé mérite sa place !

Bon pour la planète 

Dans ce contexte de changement climatique, un toit végétalisé est un atout écologique. Sa mise en place permet une réduction des oxydes d’azote et du CO2, émis en partie par la climatisation. Une étude de Currie & Bass, a montré que si une ville comme Toronto disposait de 109 ha de toitures végétalisées, ce serait environ 8 tonnes de particules polluantes qui seraient supprimées sur une année.

Grâce à la végétalisation des toitures, la biodiversité reprend elle aussi peu à peu sa place. La faune et la flore se développent alors progressivement avec l’apparition de nombreuses espèces en voie de disparition. C’est le cas par exemple pour les invertébrés qui ont un rôle écologique majeur en tant que pollinisateurs et prédateurs.

ville-verte
îlots de chaleur

D’autre part, les toitures végétalisées permettent d’atténuer la création d’îlots de chaleur en ville. En été, on constate des températures de 5 à 10 °C supérieures à celles des campagnes voisines, selon les études du Heat Island Group. Cela est dû à l’urbanisation avec la fabrication de routes et de bâtiments qui absorbent la chaleur et la restituent. Un toit végétalisé va lui réfléchir une grande partie de cette chaleur et des rayons UV et évite donc le réchauffement des bâtiments et l’air de nos villes. Cela permet également de limiter l’usage de climatisations, qui par définition, réchauffe l’air extérieur. Enfin, l’humidité dégagée par les plantes en été va refroidir l’air. Grâce à cela un toit végétalisé peut atténuer cette situation « d’îlot thermique » dans un rayon de 150m, toujours d’après la même étude. 

Bon pour le porte-monnaie

Dans cette démarche de régulation de la chaleur, le toit végétal est un très bon isolant thermique. L’été, il permet de garder la fraîcheur dans les habitations et l’hiver, il maintient la température ambiante. Comme le confirme l’étude Oberndorfer, Lundholm, & Bass menée en 2007, suite à la végétalisation  d’un des immeubles de Madrid, les coûts de climatisation ont diminués de 25 % au dernier étage, puis de 9 %, 2 % et 1 % aux étages inférieurs.

schéma d'un toit végétalisé

De plus, une toiture végétalisée permet d’éviter des travaux de rénovation. En effet, elles forment une protection contre les agressions et les intempéries, tels que les rayons du soleil, l’eau stagnante ou encore la variation de température journalière. D’après Kosareo & Ries, en 2006, en végétalisant une toiture, on peut étendre sa durée de vie à 50 ans contre 15 ans pour une toiture nue.

Bon pour vous

En plus de vous garantir une température agréable toute l’année, un toit végétalisé est un isolant phonique intéressant. On peut voir une nette réduction des nuisances sonores dans les habitations dotées d’un toit végétal. En 2004, une étude menée par Dunnett & Kingsbury, près de l’aéroport de Francfort, a mesuré une diminution des nuisances sonores de 5 décibels (soit environ 25 % de réduction) après la pose d’un toit végétal. En cas de fortes pluies ou de grêles, les bruits seront également réduits.

Aujourd’hui, de nouvelles solutions émergent.

Certains toits végétalisés ne demandent aucun entretien. Alors même si le coût d’achat d’un toit végétal peut sembler plus coûteux qu’un toit classique, il faut penser au long terme. Les économies d’énergies réalisées et l’allongement de la durée de vie de la toiture, en fait un investissement rentable ! Et vous faites en même temps, un geste pour la planète et votre bien-être !

La mousse gagne à être connue

La mousse gagne à être connue

DEFINITION

GENERALE

La mousse

On appelle affectueusement ces plantes de petite taille : “mousse”. En langage plus scientifique, nous devrions parler de “Bryophytes” qui vient des mots grecs bryo pour mousse et Phytos pour plantes. Tout comme vous, nous préférons les appeler mousse.

Elles sont assez répandues sur notre planète puisque nous comptons près de 25 000 espèces différentes de l’équateur jusqu’au pôle !

Histoire 

Les mousses font partie des premières plantes a être apparues sur notre planète il y a 440 millions d’années. Classe !

Il s’agirait d’une transformation d’algues qui se seraient adaptées à la vie terrestre.

adam-nyhuis-AEHl_1eKMNQ-unsplash-min

Composition

Les mousses sont dépourvues de racine. C’est leur principale différence avec les arbres ou plantes supérieures. Elles sont constituées de tiges sur lesquelles on retrouve leurs feuilles. Ces dernières sont petites mais en très grand nombre. Sur 1m² de mousse, on peut dénombrer des millions de feuilles. C’est pour cette raison qu’on les compare souvent à des forêts miniatures (cf photo ci-dessous)

ibrahim-shabil-JSTVAQUnDXM-unsplash-min

Vue aérienne d’une forêt

zdenek-machacek-XFUrNtSWFCg-unsplash-min

Vue verticale d’une mousse

Nous pouvons classer les mousses en deux grandes catégories : à gauche, les ” non ramifiées “, à droite les ” ramifiées ”  (présence de rameau). Enfin, elle possède une partie sporophyte qui permet grâce au capsule, leur reproduction.

Nous pouvons classer les mousses en deux grandes catégories :

  • à gauche, les ” non ramifiées “,
  • à droite les ” ramifiées ”  (présence de rameau).

Enfin, elle possède une partie sporophyte qui permet grâce au capsule, leur reproduction.

Article Mousse

Une super plante !

💨 N’ayant pas de système racinaire ni d’appareil conducteur pour stocker et distribuer ses nutriments, elle les absorbe sur l’ensemble de ses tissus, directement dans l’air. Grâce à ce fonctionnement, elle est très efficace pour stocker le carbone et certains polluants. Cela mérite un article complet prochainement sur ce blog.

SES

POUVOIRS

🔁 Elle a la capacité de reviviscence 

Privée d’eau donc déshydratée, elle se place dans un état “d’hibernation végétale” pendant plusieurs jours, semaines, mois (les championnes peuvent même tenir plusieurs années voire dizaine d’années)  pour ensuite retrouver leur état et fonctionnement normal lorsque l’eau revient. Elle est donc capable de survivre sur de longues périodes de sécheresse.

 

💪 La mousse est une plante immortelle

Un brin de mousse va grandir par le haut de la tige et mourir par le bas. Quand la partie basse meurt, elle va séparer les rameaux qui vont recréer une nouvelle plante. Sauf mésaventure, elle ne peut donc mourir. Elle se régénère.

 

🏕 Ce sont des plantes pionnières

Elles vont coloniser les espaces vierges afin de les assainir et de permettre aux plantes supérieures de s’y épanouir. C’est pour cette raison que, dans certaines zones ravagées par l’Erika (naufrage pétrolier de 1999 qui avait atteint les plages françaises), on faisait pousser des mousses pour faire revenir les plantes supérieures. Les mousses n’empêchent pas l’herbe de pousser sur les pelouses. Elles colonisent l’espace vierge là où l’herbe ne peut pousser car les conditions sont défavorables. 

 

🚰 Elle constitue un régulateur pour son espace

Lorsque l’eau vient en abondance, la mousse peut en stocker une grande partie (jusqu’à 12 fois son poids) pour éviter que les plantes aux alentours se noient et ensuite la redistribuer sous forme de vapeur d’eau lors de leur transpiration. 

 

👩‍⚕️ Elle a des propriétés anti-microbiennes

Elle tue ou ralentit la croissance des microbes telles les bactéries, les mycètes, les virus ou encore les parasites.

 

Impressionnant non ? Chez PowerOfMoss on en est complétement fan !
Rejoignez notre fan club !

Un grand merci aux spécialistes pour leurs précieuses informations :

  • Sébastien LEBLOND & Anabelle BOUCHER pour leur super INITIATION À LA BRYOLOGIE : Voyage au cœur de la vie secrète des mousses.